Nos ambassadeurs

Des personnalités de différents milieux se sont engagés pour l'ISJM et la Journée suisse de la lecture à voix haute. Les ambassadrices et ambassadeurs ont chacune et chacun fait une lecture en vidéo.

Patrick Chappatte

Dessinateur de presse
 

" Lire à voix haute, c’est faire surgir un texte dans son relief, dans sa musicalité, dans son évidence. Dire les choses haut et fort, c’est aussi la définition de mon métier, le dessin de presse. "

Estelle Revaz

Violoncelliste

 

" La lecture est ce qui me permet de m'évader vers l'imaginaire le temps d'une pause. Alors quoi de plus précieux que de la partager avec d'autres dans l'instant présent ? "

Jean-Marc Richard

Animateur et producteur Radio TV

 

" La lecture est une nourriture de l’âme. Elle donne la force de l’imaginaire et de la créativité.
Lire nous aide à mieux vivre ensemble et à lutter contre la morosité et les enfermements.
Celui qui lit s’anime intérieurement sur le chemin de celui qui écrit.  L’école n’a pas toujours donné un sens à la lecture, elle a trop souvent dégouté des élèves qui se sont ensuite détourné du plaisir et de la joie de lire. Il me paraît essentiel de donner le goût, l’envie et de partager ce que l’on aime. C’est dans ce sens que, pour moi, une Journée de la lecture prend une dimension particulière. Mettons-nous ensemble pour réapprendre ou pour perpétuer le bonheur de lire. "

Maude Mathys

Triple championne d'Europe de course de montagne.

 

" J'aime beaucoup lire, surtout le soir avant de dormir. C'est mon rituel et j'en ai besoin pour faire la transition entre la journée et le sommeil. Avec mes deux enfants, la lecture à voix haute est quotidienne et je crois que nous avons réussi à leur donner goût aux livres car nous allons régulièrement à la bibliothèque. "

Sergei Aschwanden

Ancien judoka médaillé olympique

 

" La lecture à voix haute, c'est offrir à ses enfants de vivre mille vies, d'ouvrir leur horizon, d'aiguiser leur esprit d'aventure et de développer leur langage. "

Sandy Maendly

Footballeuse

 

" J’aime lire et ce depuis toute petite, cela m’a toujours apaisée. Aujourd'hui, je lis des histoires à voix haute à mes nièces, qui adorent ça ! "

Nicolas Feuz

Écrivain

 

" La lecture à haute voix est capitale, elle confère une autre dimension au texte. Elle permet aussi à l’écrivain, dans la phase des corrections de son prochain livre, de constater si les phrases coulent ou crochent. "

Franck Giovannini

Chef du Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier

 

" Tout comme les recettes sont à l'origine de moments de plaisir et de découvertes surprenantes, les livres et la lecture sont le point de départ d'apprentissages et d'aventures merveilleuses. "

Lauriane Gilliéron

Actrice

 

" Lire, c’est développer son imagination pour pouvoir rêver et s’évader si parfois le monde perd de ses couleurs. "

Annick Jeanmairet

journaliste gourmande et présentatrice des Saisons de Pique-Assiette sur RTS Un

 

" La lecture à voix haute m’évoque essentiellement le souvenir de mon institutrice Jeanne, que j’ai eu la chance d’avoir à l’école primaire, quand j’avais 6-7 ans. Elle nous lisait en classe Les Contes du Chat Perché de Marcel Aymé. Il y avait le livre rouge et le livre bleu. On y suivait les aventures de deux héroïnes, Delphine et Marinette. J’ai tellement aimé que je me suis acheté les deux livres en édition originale. Et ils font encore partie de ma bibliothèque. Bien des années plus tard, je lis ces mêmes contes à mon fils de neuf ans le soir avant qu’il ne s’endorme. Pour moi, ces moments de lecture en classe étaient magiques, une manière de s’évader. En lisant ces mêmes histoires à mon fils, j’essaie de recréer ces instants et de lui faire vivre la même chose. "

Fabio Andina

Écrivain

 

" Le soir, au lit, j’avais pour habitude de lire à voix haute à mon fils et de continuer même lorsqu’il était endormi, voulant croire que l’histoire se faufilerait ainsi dans ses rêves.
Maintenant, je lis à voix haute les textes que j’écris pour entendre leur sonorité et leur rythme. "

 

Maria Bonzanigo

Compositrice, chorégraphe, co-fondatrice de la compagnie Finzi Pasca

 

" Aujourd’hui encore, j’entends la voix de mon père en train de me lire Pinocchio. Je me souviens du glorieux moment où j’ai pu déchiffrer ces petites marques noirs, magiques et énigmatiques qui se trouvaient sur les pages. Ces dernières années, j’ai partagé de nombreuses histoires avec ma fille. Des histoires lues, des histoires inventées, des images créées par des associations de mots qu’elle me proposait. Lire ou écouter quelqu’un lire est sans aucun doute un enrichissement, une nourriture revitalisante pour les deux parties concernées. "

Alessandra Cattori

Autrice jeunesse et conteuse 

 

" Lire à voix haute une histoire que j’ai écrite est fondamental. Je comprends à ce moment-là où il manque du rythme, s’il faut supprimer un mot, ajouter une virgule ou un point d’exclamation…
Lire une histoire à voix haute lui donne aussi une nouvelle dimension, comme si elle prenait vie. Pour moi, le meilleur moment après avoir écrit un livre et de regarder les enfants qui écoutent l’histoire. Ressentir les émotions et sensations que peut procurer mes histoires aux enfants est toujours un grand cadeau. "

Cerno

Chanteur et auteur de The Vad Vuc

 

" Quand je compose et griffonne des textes, je les lis et relis souvent à voix haute. C’est pour moi une activité très puissante et créatrice, capable de susciter des images non seulement chez l’auditeur mais aussi chez le lecteur. L’interprétation d’un texte peut bouleverser et enrichir l’histoire. La lecture à voix haute génère de profondes vibrations, comme la musique et le chant. "

Alessandro Chiesa

Hockeyeur professionnel
 

" J’ai un beau-frère autiste. Je lui lis souvent à voix haute, surtout le soir. Je ne pense pas qu’il comprenne toutes mes paroles, mais je suis certain que d’écouter ma voix peut lui offre un moment de détente. "

Ajla Del Ponte

Athlète et étudiante

 

" Les contes et histoires racontées oralement sont utilisés depuis des lustres pour divertir et éduquer. La lecture nous permet de rêver et de vivre d’autres vies. Partager ce moment magique en lisant à voix haute nous permet de tisser des liens avec ceux qui nous écoutent. La beauté de l’histoire racontée, le moment de partage, les valeurs et émotions véhiculées, tous ces éléments sont inestimables. "

Rosy Nervi

Actrice, animatrice radio et télévision, journaliste

 

" La lecture à voix haute est une occasion de partager…
Partagez la magie d’une histoire avec ceux qui vous écoutent et ensemble, vous voyagerez avec votre imagination dans un périple unique rendu spécial par l’auditeur !
Celui qui lit reste ouvert à la culture. Celui qui lit est destiné à voler haut ! "

Sandra Sain

Productrice responsable de Rete Due

 

"J’ai encore dans les oreilles la voix de ma grand-mère Erice qui me lisait Favole al telefono de Gianni Rodari. A mes rires de l’époque répondent ceux de mon fils qui écoute aujourd’hui Alice au pays des merveilles. Avec mes amis de l’université, jeunes et idéalistes, nous avions l’habitude de lire à voix haute dans les wagons du métro, persuadés qu’il s’agissait d’un puissant geste de solidarité. Les années passent et nous changeons. Ce qui ne change pas, en revanche, c’est que si la lecture est un aliment, lire à voix haute est alors comme rompre le pain et grandir ensemble."

Sebalter

Auteur compositeur

 

" Quand j’étais enfant, mon père nous lisait, à mon frère et moi, des contes des frères Grimm tous les soirs. C’était un moment magique et ça l’est encore aujourd’hui. La lecture à voix haute renforce l’imagination et fournit des outils importants pour grandir. "

Andrea Zinzi

Musicien (Make Plain)

 

" La voix est un instrument captivant, unique et mystérieux qui m’a toujours fasciné. C’est la découverte de ma propre voix, ainsi que cette sensation étrange lorsque je l’ai réécoutée, qui m’a donné l’idée de l’utiliser comme principal moyen d’expression, avec la guitare. La lecture à voix haute est précieuse. C’est l’écho du voyage des histoires transmises dans le temps qui me permet aujourd’hui d’écrire des chansons. "

Tranquillo Barnetta

Ancien footballeur professionnel

 

" Pour moi, il est très important de lire des livres à mes enfants. Surtout aujourd'hui, avec le large éventail de médias disponibles. Cela crée de merveilleux moments de partage qui renforcent nos liens. La lecture à voix haute stimule leur imagination, ce que je trouve essentiel. Après une journée passionnante, une histoire lue à voix haute aide également à se détendre. En participant en tant qu'ambassadeur à la Journée de la lecture à voix haute, j'espère montrer au maximum de parents que la lecture à voix haute est une activité magnifique et qui vous renforce en tant que famille. "

Patti Basler

Autrice et satiriste

 

Lisez quelque chose ! ', demandent les enfants ou les participants d’un atelier. Lire à voix haute ! Donner vie à une histoire, donner la parole aux personnages ! Enfant, j’aimais écouter mes parents et les enseignants. Ce que j’aimais encore plus, c’était la lecture elle-même. Maintenant, j’en ai fait ma profession. C’est un grand plaisir pour moi de pouvoir transmettre aux jeunes mon amour de la langue vivante. "

Dominic Deville

Présentateur à la SRF et auteur

 

" Vous le saviez ? Ecouter des histoires lues à voix haute est le binge-watching original. Il faut absolument redécouvrir la pratique ! Cela fonctionne même sans abonnement à un service de streaming ou de connexion à internet ! "

Lara Dickenmann

Footballeuse (VfL Wolfsburg)

 

" Pour moi, les histoires sont, surtout en ces temps étranges où nous ne pouvons plus autant voyager, des escapades vers d'autres périodes et lieux du monde. Quand on me lit une histoire, je peux me détendre, rêver, me laisser aller. Les histoires m'aident à me calmer et m'éloigner du stress quotidien. Lorsque l'occasion se présente de lire à voix haute à d'autres, par exemple des enfants, cela signifie pour moi partager un instant précieux, être créative et laisser les auditeurs s'enivrer des rêves apaisants créés par la narration. "

Marco Fritsche

Journaliste et présentateur
 

" Si l’on dit souvent que la lecture instruit ', il faudrait ajouter la lecture crée du lien '. C’est particulièrement vrai pour la lecture à voix haute. Je me souviens que ma tante Roswitha me lisait des histoires quand j’étais enfant. Cela m’a ouvert à de nouveaux mondes et m’a fait découvrir la lecture. Elle m’a donné un trésor plus précieux que l’or. Même en temps de crise, la Journée de la lecture à voix haute offre le cadeau des histoires partagées C’est pour cela que je suis, de tout cœur, ambassadeur de la Journée de la lecture à voix haute. "

Nevin Galmarini

Champion olympique de snowboard

 

" Mes fils jumeaux Eddie et Louie ont un peu plus de deux ans et j'ai commencé à leur lire régulièrement des livres. Les garçons sont très excités quand je leur raconte des histoires passionnantes. Ils se blottissent contre moi et, bien souvent, s'endorment ainsi. J'écoute pour ma part beaucoup de livres audio ou de podcasts car je suis souvent sur la route pour les entraînements ou les compétitions. Je fais ainsi usage de ce temps pour écouter des choses utiles et divertissantes. "

Gilbert Gress

Spécialiste Football à la TV

 

" Je suis très heureux de participer encore une fois à cette manifestation, même si je ne pourrai malheureusement pas lire dans une classe cette année à cause de la situation sanitaire. Lire à voix haute dans une école a été une expérience très amusante. J'ai vu à quel point les enfants adorent écouter des histoires. Il faut clairement accorder plus d'importance à la lecture à voix haute dans la vie de tous les jours. J'espère que de nombreuses personnes prendront cette pratique à cœur. "

Arthur Honegger

Journaliste et auteur

 

" Rien ne stimule davantage l'imagination que les livres. Ils créent des mondes uniques dans l'esprit de nos enfants, qui façonneront leur créativité et notre propre monde en retour. La lecture fait partie de la vie. C'est la quatrième fois que je suis ambassadeur pour la Journée suisse de la lecture à voix haute et je me réjouis de pouvoir, encore une fois, offrir la joie de la lecture. "

Sarah Spale

Actrice et mère de deux garçons

 

" Pour moi, la lecture à voix haute, c'est par exemple ' Fridolin ' de Franz Caspar. On m'a lu l'histoire de ce petit chien quand j'étais enfant. J'imagine encore l'histoire, ressens l'aventure et vois les images dans ma tête. Se faire lire une histoire implique un sentiment de sécurité, des liens resserrés par une expérience partagée. J'apprécie chaque instant durant lesquels je me plonge dans une histoire le soir avec mes garçons. En tant qu'ambassadrice de la Journée suisse de la lecture à voix haute, j'espère contribuer à faire en sorte que le plus grand nombre d'enfants puissent écouter des histoires lues. "

Andrea Vetsch

Présentatrice et reporter pour le journal télévisé SRF

 

" La lecture à voix haute occupe une place centrale dans ma vie à plusieurs égards. En tant que présentatrice, je lis à voix haute à l'écran tout en faisant en sorte que les téléspectateurs ne le remarquent pas. En tant que mère, je lis à ma fille tous les soirs. Des histoires de mon enfance, mais aussi des récentes. Je suis toujours étonnée par le nombre de livres drôles et intelligents qui vous transportent dans d'autres mondes. C'est pour transmettre ma joie de lire à voix haute que je participe cette année à la Journée suisse de la lecture à voix haute ! "