Nos ambassadeurs

Des personnalités de différents milieux s’engagent pour la Journée suisse de la lecture à voix haute. Beaucoup d’entre eux liront le 23 mai.

Alain Berset

Conseiller fédéral et Président de la Confédération en 2018. Chef du Département fédéral de l'intérieur DFI

 

"La lecture et l'écriture sont essentielles dans notre société. La lecture à voix haute favorise ces compétences de manière simple et efficace. Elle renforce le vivre ensemble et la cohésion."

Lionel Baier

Réalisateur

 

"Enfant, la lecture éloigna de moi le danger d’une vie droite et monotone comme une voie rapide. Les livres furent comme des guides m’enjoignant à prendre les chemins de traverse."

Romaine Jean

Journaliste et directrice de la communication Sion2026

 

"Les femmes et les hommes naissent, meurent et laissent des traces de leur passage. Les livres sont des confidences de vie. Précieux, ils nous éclairent et nous enrichissent."

Jean-Marc Richard

Animateur et producteur Radio TV

 

"La lecture est une nourriture de l’âme. Elle donne la force de l’imaginaire et de la créativité.

Lire nous aide à mieux vivre ensemble et à lutter contre la morosité et les enfermements.

Celui qui lit s’anime intérieurement sur le chemin de celui qui écrit.  L’école n’a pas toujours donné un sens à la lecture, elle a trop souvent dégouté des élèves qui se sont ensuite détourné du plaisir et de la joie de lire. Il me paraît essentiel de donner le goût, l’envie et de partager ce que l’on aime. C’est dans ce sens que, pour moi, une Journée de la lecture prend une dimension particulière.

Mettons-nous ensemble pour réapprendre ou pour perpétuer le bonheur de lire."

 

Albertine et Germano Zullo

Illustratrice et auteur

 

"La lecture est l’un des moyens les plus efficaces pour développer l’intelligence. Ne cessez jamais de penser et lisez !"

Isabelle Chassot

Directrice Office fédéral de la culture

 

"Savoir et pouvoir lire est fondamental pour entrer en relation avec l’autre, pour s’informer, communiquer et partager. Lire à autrui, particulièrement à un enfant, c’est lui transmettre une émotion, c’est l’éveiller au livre. C’est lui ouvrir une porte sur le vaste monde de l’imaginaire et de la connaissance."

Roland Godel

Auteur

 

"Quand j’étais petit, ma grand-tante me lisait des contes de sa belle voix de gorge. Captivé, émerveillé, je buvais chacune de ses phrases. Plus tard, j’ai reproduit ce même rituel avec mon propre fils. Je pouvais presque voir le courant qui circulait entre nous.

Les lectures de ma grand-tante ont éveillé chez moi le goût des histoires, la sensibilité aux mots, la recherche des émotions qui s’en dégagent. Les lectures pour mon fils ont déclenché l’envie d’inventer mes propres histoires. C’est ce que je fais depuis vingt ans, pour continuer à transmettre et à partager du plaisir et des sensations."

Sylvie Neeman

Auteure

 

"Lire à voix haute, avec des rires, des éclats, des galops et des peurs, des 'plouf' et des 'miam', bien sûr. Mais aussi lire à pas de loup, sur la pointe des lèvres, un doigt sur la page et mon souffle sur tes cheveux, juste un murmure, comme un secret à deux, une bulle, elle éclate et le silence des mots nous inonde."

Eugène

Auteur

 

"Lire à voix haute, c’est faire sortir les mots de la page pour les laisser entrer dans le monde."

 

Gilbert Gress

Spécialiste Football à la TV

 

"Je me réjouis beaucoup de participer à cette Journée. C'est important de lire régulièrement aux enfants. Ma mère ne nous lisait pas très souvent des histoires, mais j'ai aimé toutes les fois où elle le faisait. J'ai déjà fait des lectures, notamment pour la fondation 'Lebensfreude', pour les personnes atteintes d'Alzheimer, et ce fut une très belle expérience."

Dr. Silvia Steiner

Présidente de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique CDIP et Conseillère d'Etat du canton de Zurich

 

"Je suis heureuse d'être ambassadrice de la première Journée suisse de la lecture à voix haute. La lecture à voix haute est un moyen simple et efficace de promouvoir la lecture. Ce n'est pas seulement en tant que présidente de la CDIP et directrice de l'éducation de Zurich que je parle, mais également en tant que mère. En lisant à mes deux enfants, je m'arrêtais toujours à un moment excitant du récit. Ainsi, le lendemain, ils lisaient eux-mêmes parce qu'ils n'arrivaient pas à attendre le soir pour avoir la suite de l'histoire. La lecture à voix haute développe de manière ludique la connaissance de la langue et les capacités de lecture des enfants."

Christa Rigozzi

Présentatrice et animatrice

 

"Pour moi, lire aux enfants signifie les emmener dans un autre monde. C'est amusant et cela leur donne aussi la chance d'apprendre de nouveaux mots et les aide à se concentrer dès leur plus jeune âge. Je suis très fière de participer à la Journée suisse de la lecture à voix haute."

Franz Hohler

Auteur

 

"Un enfant qui lit voyage seul.

Un enfant à qui on lit accueille un compagnon de voyage.

Les enfants à qui on lit en groupe forment une communauté qui s'en va au pays de la fantaisie."

Iouri Podladtchikov

Snowboardeur professionnel et artiste

 

"J'aime qu'on me lise à voix haute. Et ce que j'aime, je le transmets volontiers."

Bänz Friedli

Auteur et humoriste

 

"La lecture à voix haute emplit tout un chacun de la magie de la narration qui a toujours uni les êtres humains. C'est l'un des moments les plus intimes où les enfants et les adultes s'ouvrent les uns aux autres en s'écoutant. L'enfant à qui on fait la lecture deviendra plus tard un lecteur. Et lira lui aussi à des enfants."

Dominic Deville

Présentateur de "Deville Late Night", auteur, enseignant à l'école enfantine

 

"Assister à une lecture à voix haute, c'est comme une séance de cinéma pour son œil intérieur. C'est un luxe qu'on ne devrait pas réserver qu'aux enfants, mais dont on devrait aussi profiter nous, en tant qu'adultes."

Simone Niggli

23 fois championne du monde de course d'orientation et 3 fois mère

 

"Je me suis immergée très tôt dans le monde des livres et je suis ravie que mes enfants aient le même plaisir aujourd'hui. Les livres ouvrent sur un monde nouveau et la lecture à voix haute fait partie de notre rituel du soir."

Arthur Honegger

Journaliste et auteur, père de deux enfants

 

"Rien ne stimule plus l'imagination que les livres. Les mondes qui naissent dans l'esprit de nos enfants sont uniques et sont à l'origine de la créativité qui façonnera le monde de demain. C'est pourquoi la lecture est une partie importante de la vie."

Prof. Dr. med. Oskar Jenni

Pédiatre et chef du département de pédiatrie du développement à l'Hôpital de l'enfance de Zurich.

 

"D'un point de vue développemental, la lecture à voix haute est une chance pour renforcer le lien avec l'enfant. Celui-ci a besoin de sécurité, veut passer du temps avec ses parents, recevoir de l'attention et communiquer. La lecture à voix haute offre justement tout cela. Elle n'est donc pas qu'une occupation parmi d'autres. Elle est un investissement pour le bon développement de nos enfants."

Dr. Christian Keller

Président de la Direction d'IBM Suisse

 

"Je m'engage activement pour la Journée suisse de la lecture en tant que père et entrepreneur. Une large culture de la lecture renforce la curiosité, les connaissances, la créativité et le sens de la communauté des enfants, surtout à l'ère du numérique. Les enfants bien formés d'aujourd'hui sont les employés des entreprises de demain. La Journée de la lecture n'est donc pas qu'une expérience inoubliable, elle soutient aussi directement la place économique suisse."

Reto Stalder

Acteur

 

"Encore une fois! Petit, je voulais toujours écouter les mêmes histoires. Encore et encore. Jusqu'à ce que je les mémorise. C'est-ce qui m'a façonné. Aujourd'hui, en tant que comédien, je me mets dans la peau d'autres personnages et, comme lecteur de pièces radiophoniques, je raconte des histoires avec ma voix. En tant qu'ambassadeur de la Journée de la lecture, je veux mettre en avant la plaisir de la lecture à voix haute et montrer qu'avec quelques astuces, c'est encore plus amusant."

Fabian Unteregger

Médecin et comédien

 

"A l'école, je détestais la lecture à voix haute. Tout le monde n'attendait que le moment où notre langue allait fourcher. Plus tard, dans les camps sportifs, chaque chef avait une tâche attitrée. Moi, je m'occupais des histoires du soir. A l'aide d'une lampe de poche, je racontais des histoires de plus en plus longues. J'ai découvert à ce moment-là à quel point lire à voix haute est amusant. En m'engageant pour la Journée suisse de la lecture à voix haute, j'espère que le plus grand nombre d'enfants et d'adolescents puisse avoir la chance d'écouter ou de lire de bonnes histoires."

Beni Thurnheer

Commentateur sportif et animateur

 

"Je raconte volontiers des histoires et les enfants aiment écouter. Raconter sans livre a son charme, mais les répétitions ou phrases peu claires sont difficiles à éviter. La version écrite d'un récit est pour ainsi dire un luxe. Et le mieux, c'est que tout le monde écoute de manière un peu différente la même histoire. Elle reste donc plurielle. La fantaisie stimule et garde en forme le cerveau. Voilà ce que j'espère quand je lis une histoire à voix haute."

Claudio Zuccolini

Comédien et présentateur

 

"Comme je travaille beaucoup avec la langue, elle est très importante à mes yeux. C'est aussi pour cette raison que je lis beaucoup à mes enfants. La lecture à voix haute stimule l'imagination des enfants. Ils créent leurs propres images et histoires. Quiconque entend des mots et la manière dont ils sont prononcés parvient mieux à les écrire. J'aime également qu'on me lise à voix haute. Durant mes nombreux voyages en voiture, j'apprécie beaucoup les livres audio."

Fabio Abate

Conseiller aux Etats

 

"Chaque page d'un livre est comme un billet de mille qui vient enrichir le trésor de notre savoir. Jorge Luis Borges a même écrit : Les gens disent qu'il est important de vivre, mais je préfère lire". Pour s'habituer à la lecture, une stimulation est nécessaire.

La lecture à voix haute est plus difficile que la lecture silencieuse, mais elle permet de partager les images et les messages qui émergent des pages. Elle éveille la curiosité."

Gionata Bernasconi

Auteur jeunesse

"'Maintenant je saute!' dit un mot sur le bout de la langue, faisant tinter sa musique claire et franche comme seuls les mots savent le faire. 'Et puis je m'infiltre...' ajoute-t-il malicieusement, sans s'imaginer ce qui l'attend une fois passé l'oreille, quand il rebondira sur le cerveau et créera alors une image unique. Ici, le bien le plus précieux n'est peut-être pas le mot lui-même, mais le temps que prend quelqu'un quand il fait voyager les mots pour les autres."

Flavio Sala

Acteur, animateur radio, comédien et réalisateur

 

"Déjà à l'école, j'étais souvent choisi pour lire à voix haute. Je m'amusais à changer un mot ici et là pour voir si mes camarades étaient attentifs. Sans le savoir, j'écrivais mon destin: divertir et éveiller, évoquer des personnages et raconter des histoires."